Des statistiques trompeuses pour promouvoir la mammographie.


Mes coups de coeur

Par Sylvie Simon 

Le fameux ruban rose – inauguré pour la première fois en matière de santé par Susan G. Kome, spécialiste du cancer du sein – et qui devint rouge le jour où le Sida s’en empara à son tour, est un parfait auxiliaire des labos.

 Lisa Schwartz et Steven Woloshin du Dartmouth Institute viennent de dévoiler dans le British Medical Journal (BMJ) – repris par Psychomédia – que la puissante fondation américaine « Susan G. Komen for the Cure » utilise des statistiques trompeuses afin de promouvoir la mammographie pour le dépistage du cancer du sein tout en ignorant complètement les risques pourtant très importants qu’elle génère.

La suite à lire sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article20679

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s