L’été est (enfin !) arrivé à Paris-Plages : ça pourrait presque être le bonheur, maintenant


Renaud Favier : Café du matin à Paris

C’est dimanche, les nuages se sont évaporés, le ciel est sublimissime, le fond de l’air est délicieux et on n’annonce pas de tornade à Paris. Si on avait eu ça plus souvent depuis Pâques, et si les jours fériés n’étaient pas tous tombés le week-end, ç’aurait été presque le bonheur.

Mais le dégel nous prend par surprise.

Le socialisme nous prend un peu à l’anglaise de court.

On sent bien que certains verts n’ont pas dit leur(s) dernier(s) gros mot(s).

Et en plus, c’est la crise, en plein pendant les congés payés …

Et le gouvernement, supposé se mettre au travail, est parti en vacances alors que le commerce extérieur débloque, que le chômisme s’affole et que la récession débarque.

Et puis, les Jeux Olympiques qui avaient si bien commencé, avec une pluie de médailles, tournent un peu vinaigre. On a déjà perdu 4 places pour passer derrière les Anglais…

View original post 1 946 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s