The Dark Knight Rises


kriticosme

Image

Comment commencer, si ce n’est par The Dark Knight Rises ?

Il s’agit en effet de la grande sortie Hollywoodienne de cet été, mais il ne semble pas inutile de faire un bref rappel des circonstances.

The Dark Knight se termine par l’endossement des crimes de Harvey Dent par Batman afin de préserver la ville de Gotham de la désillusion et du désespoir; il est donc bien normal de s’interroger sur l’avenir d’un héro qui, soit détesté, soit adulé, n’en reste pas moins emblématique. Le personnage type du héro se retrouve donc ainsi projeté parmi ceux a qui il s’opposaient.
Bruce Wayne, n’arrivant pas a continuer, se retrouve ainsi impotent, bloqué.

Sans continuer dans le spoil, la situation de départ est assez intéressante, puisque, comme montré précédemment, le héro est devenu l’anti-héro (un point qui aurait mérité un peu d’approfondissement a mon sens).

Nolan étant un réalisateur plutôt talenté…

View original post 139 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s