Anticiper la vulgarisation des nouveautés technologiques


Dièz & Bemòl

Écrit par Jean Paul Tilou

L’État Ayitien doit se préparer à recevoir les nouveautés technologiques et non les laisser se vulgariser sans contrôle. L’informatique et, principalement, Internet se révèlent déjà très profitables aux petits pays comme Ayiti. Sur certains points, ils le sont bien plus à nous qu’aux pays riches et développés.

En effet, les nombreux textes, articles, ouvrages et bibliothèques présents sur la  toile sont ou devraient être plus utiles aux habitants des pays du Sud qu’à ceux des pays du Nord, disposant plus facilement de bibliothèques ou de moyens financiers permettant l’achat d’un livre.

Internet facilite aussi l’achat d’articles introuvables dans le pays. Acheter directement en ligne devient de moins en moins sorcier. Et certains articles peuvent même être livrés à domicile. Cet outil, qui présente tant d’avantages, peut nous nuire si nous ne nous préparons pas à sa vulgarisation.

Je n’entends pas, par « préparation », la familiarisation personnelle…

View original post 611 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s