Khowarib: les joyeux naufragés des montagnes


Les chiens errants

Dans le nord-ouest de la Namibie, avec tous les nuages de poussière, les montagnes à perte de vue et les paysages désertiques, j’ai l’impression par moment d’être au Far West. En plus, au clair de lune, nous mangeons souvent des fèves au lard avec du bacon au coin du feu. Question nourriture, il faut se débrouiller comme on peut.

Les épiceries des villages ne contiennent pratiquement rien. Du côté fruits et légumes, si nous sommes chanceux, nous pouvons mettre la main sur deux ognons, trois pommes pourries et une laitue défraichie. Dans le rayon viande, il faut ouvrir par le haut leur congélateur où une immense carcasse non emballée d’une vache se trouve sous quelques sacs contenant des cous de poulet. Pas grand-chose à faire avec cela tout comme les gigantesques poches de sucre et de farine.

Bien entendu, tout est recouvert de sables et il y fait noir, les…

View original post 935 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s