josephhokayem

La vague d’attaques montre les fragilités du pouvoir Ouattara

La vague d’attaques meurtrières menées par des commandos non identifiés contre l’armée ivoirienne montre les fragilités du système sécuritaire du président Alassane Ouattara et l’urgence d’une réforme militaire, plus d’un an après la fin d’une crise armée. En une dizaine de jours, les Forces républicaines (FRCI) ont en effet essuyé des assauts en série à Abidjan, dans ses environs et dans l’ouest du pays.
« Sécurité : ça ne va pas ! », titrait donc hier le journal satirique L’Éléphant déchaîné. L’indépendant Soir-Info avertit : ces violences « sapent naturellement tous les efforts » de M. Ouattara, qui court les capitales étrangères pour attirer les investisseurs dans un pays à nouveau « fréquentable ». « Il ne faut pas exagérer la menace », explique toutefois un proche du chef de l’État, y voyant des soubresauts hérités de la crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011), qui s’est conclue par deux semaines de guerre…

View original post 319 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s